Chers amis,

 

Je vous fais suivre ces « libres propos » d’un de mes amis. Je compte sur vous pour lire jusqu’au bout des pièces jointes, même si c’est un peu long.

Effectivement, les propos de notre Pape François en Turquie m’ont troublé , mais, mais actuellement il ne faut pas réagir sur l’émotion et notre grand Pape n’a pas pu lâcher ces propos sans avoir réfléchi, analysé, su bodoré, pressenti, soupçonné, et il a eu l’intelligence de trouver la vérité… « J’aime bien Platon mais je préfère la vérité.»
Notre Pape François a raisonné comme Pie Xll pendant la période du nazisme à qui on a reproché de n’avoir pas interpelé l’Allemagne nazie. Certain l’appelaient « le post-nazi en soutane ». S’il était sorti de sa réserve et avait condamné les horreurs nazies de l’époque, la répercussion sur les catholiques d’Allemagne et d’Europe aurait été sanglante , mais avec une patience inlassable il éclaira les esprits et se fit le défenseur intrépide de la vérité, qui lui valut, après sa mort, l’hommage de Golda Meir.

Actuellement, beaucoup de Musulmans se convertissent ou veulent se convertir , aussi soyons prudents et laissons faire l’Esprit de Dieu à travers notre Pape François. C’est à nous, Chrétiens de base, de faire du prosélytisme et d’instruire, d’enseigner notre sage religion révélée par Jésus.

J’avais écrit un article en 2011 qui a été diffusé dans plusieurs hebdomadaires que je joins également à ce message. Plusieurs Musulmans l’ayant lu y ont été très réceptifs. Je termine ici mon message introductif et vous laisse lire les deux pièces jointes les libres propos et mon
articles de 2011.

 

Très cordialement.
G. BILLON