Merci aux médias de réveiller notre insouciance condamnable devant le nombre de destructions de nos églises. Les 30 000 églises de nos 30 000 villages sont, non seulement nos repères (lorsque nous voyons le clocher de l’église au loin nous savons que nous avons trouvé le village), mais aussi, depuis le Moyen Age, elles marquent l’époque de sa construction. Elles représentent le lieu des grands moments : joyeux baptêmes, heureux mariage, réconfort dans la mort par l’espérance.

Si M.Mitterrand, homme intelligent, avait choisi deux grands préceptes publicitaires le poids des mots « La Force tranquille », et le choc des photos « en mettant sur son affiche électorale l’église d’un village de France », c’est bien qu’il savait que les Français étaient attachés à leur église. Jean Paul ll avait dit :  » France, fille aînée de l’Eglise, qu’as-tu fait de ton baptême ? » Nous pourrions dire « France,veux-tu oublier ton passé en détruisant tes églises, les pans de notre patrimoine, témoignage de la foi active de nos ancêtres ? »

Merci à l’écrivain Anne Brassie qui se bat pour protéger « ces témoins de notre foi »